Témoignage

Mme Christiane RONTEIX
habitante de Saint-Pierre-du-Vauvray

Vidéo

Afficher la vidéo en basse définition pour les connexions bas débit

Piste audio

Transcription

Cliquez ici pour afficher / masquer le texte

[00:12] Je suis Christiane RONTEIX, j'habite à Saint-Pierre-du-Vauvray. J'ai une maman qui était née ici, dans le village, donc depuis que je suis née on peut dire que je vis dans ce village. Et donc la Seine, je connais bien. J'habite en contrebas, tout en n'étant pas à côté de la Seine et plusieurs fois j'ai eu de l'eau en bas de mon jardin, par infiltration, la Seine monte. Mais entre autres cette année on a eu des inondations dans la rue du Château à Saint-Pierre. Mais sinon, c'est un village que j'aime puisque je ne suis née là moi, je suis née à Paris, mais c'est mon village, et puis la Seine, c'est la beauté de ce village. On est dans une courbe de la Seine, avec le bois de sapins, où quand on était gamins on grimpait aussi et où il y avait des tranchées mais qu'on ne doit plus voir. Je ne suis pas remontée, hein... mais je pense qu'on ne les voit plus : elles ont dû disparaître par la végétation, mais étant plus jeunes, nous c'était notre jeu. Il restait des tranchées de la guerre quoi, là haut dans le bois de sapins du village.

[01:28]
Apprendre à nager dans la Seine

J'ai appris à nager dans la Seine. Nous avions un club nautique avec une ambiance extraordinaire. Au 15 Août il y avait une fête avec des compétitions de natation et des lots à gagner, enfin... Ce qu'on ne retrouvera plus hélas. C'était en petit comité, dans un village où tout le monde se connaissait. Il n'y avait pas de piscine à Louviers donc on avait même des gens de Louviers qui venaient se baigner dans la Seine. C'est quelque chose que je connais et vraiment des très bons souvenirs. La pollution de la Seine... Hélas on n'a plus le droit de se baigner parce que justement elle a été trop polluée par toutes les entreprises qui déversaient dedans, hein. On a même une amie (on pense que ça vient de là) qui a eu la polio. Bon depuis quelques années il y a quand même une amélioration : on voit ne serait-ce que des cygnes qu'on n'avait pas, et qu'on voit maintenant. Les canards, tout ça, même des poissons, ça revient. Même si on n'est pas autorisé à se baigner dedans comme dans le temps, depuis que les entreprises ont été un petit peu surveillées, il y a moins de pollution dans la Seine. Et puis la navigation refonctionne plus aussi : on voit plus de bateaux. On voit des bateaux de croisière aussi, qu'on ne voyait pas avant. La Seine est repartie avec plus de vie et une meilleure qualité, mais il faut encore améliorer cette performance. Depuis 4-5 ans, il y a des croisières qui vont de Paris au Havre, qu'on n'avait pas. Avec beaucoup d'Anglais, d'étrangers qui viennent. Et même au niveau navigation marchande, je pense que depuis quelques années on a repris plus de navigation. C'est un gain pour la pollution aussi : ça fait moins de camions (bon les camionneurs ne seraient pas contents s'ils m'entendaient mais ça fait moins de pollution automatiquement). C'est quand même plus logique que d'encombrer les routes.

[03:50]
Le chemin de fer

Quand j'étais petite fille, j'habitais tout près de la gare de chemin de fer. Tout près de la gare de Saint-Pierre-du-Vauvray, dans le restaurant de nos parents. Il y avait le week-end des pêcheurs qui venaient pour pêcher, il y avait des concours de pêche tous les ans. Les gens n'avaient pas tous des voitures sur Paris, donc il en arrivait tous les week-ends en été pour venir pêcher dans la Seine qui à l'époque n'était pas polluée. Ou alors on ne le savait pas... C'est possible aussi. Et puis il y avait beaucoup de parisiens qui avaient des résidences secondaires et qui venaient en train, ils n'avaient pas de voiture. Ils arrivaient par la gare de Saint-Pierre, qui hélas a été supprimée. Comme beaucoup de petites gares et c'est bien dommage. Ils venaient surtout pour pêcher, pas trop pour rester le week-end : ce n'était pas la mode. De mémoire il n'y avait pas de pêcheurs qui restaient, ils venaient soit le samedi soit le dimanche pour venir pêcher. Et puis il y avait des hôtels en bordure de Seine, qui n'existent plus, donc peut-être qu'en effet les pêcheurs... d'ailleurs il y avait un hôtel au bord de la Seine qui s'appelait le Poisson d'argent et je pense qu'en effet les vrais pêcheurs étaient plutôt logés qu'auprès de la gare. On a eu hélas un grave accident de train, un camion qui est resté sur la voie de chemin de fer quand il y avait le passage à niveau, qui a fait 9 morts et beaucoup de blessés. Entre autres j'ai une vitre de double vitrage chez moi puisque je suis juste à côté de la voie de chemin de fer, et de la famille qui a eu des dégâts dans les maisons, puisque les wagons sont tombés dans la rue et pendant huit jours on ne passait qu'avec la Gendarmerie qui nous faisait rentrer chez nous parce qu'il y avait des gens qui venaient, tant que tout n'avait pas relevé il y a toujours des badauds qui viennent voir et ils craignaient aussi des incidents, des vols... Tous les jours pour rentrer chez moi quand je rentrais du travail on avait la police qui surveillait qu'on habitait bien dans la rue du Château. Parce que dans la rue du du Vieux Saint-Pierre il y avait deux wagons, et il y avait une maison dans cette ru-là, le wagon était rentré dans la maison, carrément. La dame, qui était une tante de mon beau-frère, a échappé à la mort quoi. Donc ça c'est vraiment un événement marquant. Il y a d'ailleurs une plaque. C'était en 1985.

Mots-clés et témoignages associés

En cliquant sur un mot-clé, vous lancez une recherche de celui-ci dans le recueil.

Communes
Louviers
Saint-Pierre-du-Vauvray


Périodes
Années 1950
Années 1960
Années 1970
1980 à nos jours


Thématiques
Crues, inondations
Faune
Guerre
Loisirs
Navigation
Pêche
Qualité de l'eau


Voir aussi
Témoignage de M. Pierre CLEROUT, habitant et ancien maire de Saint-Pierre-du-Vauvray

Témoignage de M. François FERMANEL, historien local, habitant de Saint-Pierre-du-Vauvray

Témoignage de M. Alfred LEFEVRE, habitant de Saint-Pierre-du-Vauvray, ancien employé du domaine Renault à Herqueville

Retour  en haut